Abaissement de la ligne capillaire (lowering hairline or advancement)

Lifting cervical, frontal, liposculpture
-
par Xavier Lachiver
créé le
03/04/2020
, modifié le
24/09/2020
PARTAGER

Une implantation capillaire qui démarre très haut et/ou en forme de M donne un front large avec un aspect dur et masculin du visage.

Ce problème existe sur les femmes cis comme les femmes trans et amène souvent à des coiffures avec d’importantes franges si les cheveux sont suffisamment lisses.

L’avancement du scalp, c’est-à-dire de la ligne capillaire ou Hairline lowering ou advancement est un traitement chirurgical qui permet l’abaissement de la ligne antérieure des cheveux qui donne un visage plus doux, plus jeune et plus féminin. Ce type de geste n’est cependant pas indiqué chez des hommes à tendance alopécique car celle-ci va progresser malgré l’intervention et les résultats seront décevants.

L’abaissement est envisageable entre 15 et 25 mm. L’importance de l’avancement dépend des souhaits de la patiente mais également de l’élasticité du cuir chevelu. Il est également possible de modifier la forme d’implantation en supprimant ou en diminuant les golfes.

Les meilleures indications se rencontrent chez des femmes sans tendance à l’alopécie androgénique avec un grand front de naissance sans demande complémentaire osseuse (sinon il faut envisager une plastie fronto-orbitaire complète avec incision pré-capillaire)

Technique opératoire :

L’incision se pratique le long de la ligne capillaire antérieure puis latéralement dans le cuir chevelu.

Il est effectué un large décollement en arrière au niveau du scalp et en avant au niveau frontal, puis une résection cutanée.

La fermeture se réalise en deux plans avec des points de suture résorbables et de telle sorte de favoriser la repousse des cheveux à travers la cicatrice

Déroulement de la chirurgie :

  • 24 heures d’hospitalisation (sortie le lendemain après le pansement)
  • 2h d’intervention
  • Oedeme et parfois ecchymoses pour 2 semaines
  • Douleurs post-opératoires très modérées
  • 4 jours de pansement
  • 7 à 10 jours d’éviction sociale
  • Quelques semaines de troubles de sensibilité du cuir chevelu et du front
  • La repousse des cheveux à travers la cicatrice peut-être constatée vers 2 à 3 mois post-opératoire, la rançon cicatricielle est le plus souvent très minime, elle peut être masquée secondairement par des greffes de cheveux
  • Evolution de la cicatrice sur 18 mois

Risques opératoires :

  • Infection
  • saignement
  • Perte de cheveux localisée
  • Troubles de sensibilité persistants

 

Avec cette intervention il y a un résultat immédiat en une seule procédure avec une rançon cicatricielle minime voir invisible, ces résultats en sont très satisfaisant avec un rajeunissement et une féminisation du visage.

Une question ?
Posez la ici :